Comment-se-passe-une-psychothérapie-Pascale-Bergès.jpg

La
psychothérapie
comment ça se passe ?

"

 

Psychothérapie Humaniste

PAS À PAS...

TOUTES MES RÉPONSES À VOS QUESTIONS CONCERNANT LA PSYCHOTHÉRAPIE :

" Comment se déroule une première séance ? "

La première séance est avant tout une rencontre. C’est un moment particulier où l’on va faire connaissance. Au cours de cette séance, vous allez pouvoir partager ce qui vous amène afin que je puisse comprendre votre situation. À partir de là, il est possible que je vous pose quelques questions pour choisir la meilleure façon de vous aider.

Il ne vous est pas toujours facile d'exprimer les raisons qui motivent votre venue en consultation. Le stress peut faire obstacle, ou bien encore vous ne savez pas très bien par où commencer.

Cela n’a pas beaucoup d’importance.  Mon rôle n’est pas de vous juger mais de vous apporter une présence suffisamment soutenante pour vous accueillir avec ce qui se présentera. Je suis là pour faciliter l’échange et vous mettre à l’aise.

À la fin de la séance, je vous expliquerai la manière dont je peux vous accompagner et voir ensemble si cela vous convient. C’est un moment aussi pour me poser des questions si vous en avez besoin. Concernant la fréquence des rendez-vous ils auront lieu en général une fois par semaine puis pourront être espacés en fonction de l’évolution de la thérapie. Dans ce travail je me dois d’attirer votre attention sur vote responsabilité et la nécessité de votre coopération, votre implication dans ce travail. Cet engagement est également valable pour moi en tant que thérapeute.

Psy Pascale-Bergès à Tours

" Et si je n’accroche pas ? "

— Il se peut que ce que je vous propose ou que mon approche thérapeutique et mes questions vous surprennent ou vous gênent. Dans ce cas, n’hésitez pas à m'en faire part, c’est très important.

Pour vous accompagner dans la rencontre avec vous-même, nous devons tisser un lien de confiance.
La thérapie est une rencontre entre deux êtres humains. Faites confiance à ce que vous ressentez lors des deux ou trois premières séances. 
Vous devez trouver le professionnel qui vous conviendra et avec qui vous aurez envie d’avancer.

" Comment se passent les séances suivantes "

— Dans ma pratique, je cherche à créer de l’espace afin que vous sentiez une grande liberté. Il n’y pas de séance préconçue, ni de structure à laquelle vous devriez vous adapter.
Je m’abstiens d’orienter la séance de thérapie et je vous laisse la liberté de diriger le cours de votre exploration.

Je vous offre toute mon attention afin de vous suivre là où vous nous conduirez.
Vous parlez avec ce qui est présent pour vous dans l’instant présent, de comment vous vous sentez  ou reprendre le fil de la séance précédente, évoquer un évènement qui s’est déroulé entre les séances, parler de quelque chose qui vous a marqué, partager une interrogation qui a pris de la place, ou encore un rêve… Nous travaillerons à partir de ce que vous apporterez avec vos mots, vos ressentis, vos interrogations, vos prises de conscience, vos émotions, votre histoire et ce qui vous traverse au moment de la séance. Rappelez-vous que tout ce que vous direz en séance restera confidentiel.

" Combien de séances ? "

— C’est une question bien légitime, à laquelle il est difficile de répondre à l'avance. Cela dépend de nombreux facteurs tels que les attentes, le rythme et l'implication de chacun. Parfois, en quelques séances un problème particulier peut être résolu, parfois la blessure est profonde et il y a besoin de plus de temps. 


C’est donc un processus singulier et variable.
On peut dire que la durée d’une thérapie peut aller de quelques mois à deux/trois ans, voire plus. Elle dure en tous les cas
aussi longtemps que vous sentez cet accompagnement utile et aidant.

Pascale Bergès-éances-psy

" Et si après plusieurs séances je ne sais plus quoi dire ? "

psy-télé-consultation_Pascale Bergès

L’espace de la thérapie est un peu comme un lieu sacré pour parler de sujets difficiles ou que vous avez du mal à aborder avec quelqu'un d'autre. 
Vous aurez peut-être 
l’impression d’avoir tout dit des évènements et cela vous laissera un peu vide. C’est très bien ainsi. Cela indique peut-être que l’on peut passer à un regard plus introspectif. 


Le chemin n’est pas linéaire en thérapie mais plutôt en spirale. Les éléments évoqués auparavant peuvent être abordés d'un nouveau point de vue, prendre une dimension profonde et ouvrir à des prises de conscience. Parfois aussi, partir de son quotidien, apparemment banal, peut conduire à des éléments très personnelles et pertinents.

" Je trouve que ça n’avance pas assez vite, que puis-je faire ? "

Le chemin de la psychothérapie ne rime pas toujours avec « rapidité » !

La temporalité est variable et élastique. Il faut garder en tête qu’une psychothérapie est un passage. Elle est conçue pour se limiter dans le temps même si celui-ci peut paraître long.
Certaines problématiques "installées" ont mis souvent des années à se construire et se manifester dans la vie d’une personne et il est de ce fait difficile d'accéder à une transformation dans des délais restreints. 
Il n’existe pas de kit, de protocole ou de cadre parfait qui puissent, comme par magie, effacer ou corriger ce que la vie a mis des années à construire ou à entretenir. 


Obtenir un changement durable, manifeste et satisfaisant, demande un travail important, tant de votre part que de la mienne, et demande quelquefois de s'inscrire dans un temps long, afin de donner des résultats appréciables et durables.
Apprendre à se déposer dans un espace où l’on se sent en sécurité peut-être long. 
Chaque personne a ses mécanismes propres et ses résistances au changement. L’accueillir est comme un apprivoisement de ce qui vit en nous et cela demande de la patience.


Être indulgent envers soi -même est important à cette étape du chemin.

" Je me sens moins bien durant le suivi, c'est normal ? "

Au début on se sent souvent rapidement mieux, certains symptômes peuvent même disparaître. Puis, au fur et à mesure des séances, nous rentrons dans une dimension un peu plus profonde qui vous apporte des prises de conscience et une meilleure connaissance de vous-même. Il faut parfois un grand moment pour assimiler ces découvertes. Et pendant cette période, la sensation n’est pas toujours très agréable, comme si on stagnait. C'est normal, il faut un peu de temps pour assimiler ces nouvelles compréhensions, ces mises en lumière, ces nouveaux ressentis. 

Votre psychisme prend exactement le temps dont il a besoin pour modifier ses fondements sans abîmer ceux sur lesquels il reposait. Ainsi, il va pouvoir assouplir et faire évoluer tout ce qu'il est nécessaire de  transformer.
Le changement n’est pas confortable. On peut avoir aussi l’impression de ne plus avancer.
C’est une étape d’assimilation qui est fondamentale dans le processus de changement. 
Il est important de garder le rythme des séances et de partager ce que vous ressentez à ce propos.

" Je souhaite arrêter le suivi, comment faire ? "

Que la thérapie soit terminée ou pas, vous avez le droit inaliénable d’y mettre fin sans subir aucune forme de réprobation. Vous êtes entièrement libre, la seule condition est d’annuler votre séance 48h à l’avance.

Pour les patients avec un suivi en cours, l’arrêt est également possible à tout moment. Le mieux est de m’en avertir afin que nous puissions en parler avant d’arrêter. Cet échange peut parfois mettre à jour une fausse fin. En effet, un arrêt précipité peut être une manière de rejouer un scénario du passé ou d'exprimer, sans mot, une peur. Quoi qu’il en soit, il est important que vous puissiez énoncer ce que vous ressentez.

Dans la plupart des cas, la relation avec un psy se termine d’un commun accord. La fin d’une thérapie est l’aboutissement d’un chemin partagé.

Se redécouvrir grâce à une psychothérapie
Gérer une psychothérapie avec PascaleBergès
Thérapie à distance avec Pascale Bergès

Pourtant, certaines personnes sautent du train en marche. Elles quittent le travail thérapeutique du jour au lendemain, sans m'en avertir.

Cela peut être lié au besoin de mettre de la distance avec ce qui a été déposé dans le cadre de la thérapie. Il se rejoue parfois, dans la relation avec le thérapeute, des choses liées au vécu de la personne. Si ce vécu a été traumatique, elle peut ressentir le besoin subit de s’éloigner.

Sachez que je reste présente pour vous si vous en avez besoin même après une interruption.

Si cela a du sens pour vous, je vous invite à m’écrire pour me donner de vos nouvelles.

Les séances ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. Cependant, de plus en plus de mutuelles proposent de couvrir une partie des frais. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre complémentaire santé afin de connaître les conditions de remboursement. Une facture pourra vous être remise à cet effet.